La filière forme des  spécialistes du management intégré Qualité-Santé-Sécurité-Environnement. Ils seront capables de maîtriser à la fois les normes applicables dans les domaines suscités, de réaliser des audits qualité, des audits et des études d’impact environnemental, des études de danger, des analyses de risques avec des outils variés.

Cette    filière    forme   des        spécialistes        de l’aménagement du territoire outillés de solides compétences en épidémiologie et en biostatistiques. La maîtrise des enjeux et des techniques en génie de l’environnement leur permettra de mener des études sur les pathologies émergentes en lien avec les facteurs d’exposition environnementale. Ces spécia­ listes seront en outre compétents pour gérer les catastrophes et les crises de grande ampleur en lien avec la santé et l’environnement.

Ce diplôme forme aux métiers d’ingénieur et  de chercheur dans le domaine des technologies de l’eau et de l’assainissement. Les lauréats seront capables de concevoir des systèmes de potabilisation d’eau, de traitement d’eaux usées, d’optimisation de procédés existants. Ils pourront développer et implémenter de nouvelles techniques de traite ment adaptées aux contraintes locales, en même temps qu’ils seront outillés en gestion intégrée des ressources en eau. Ils maîtriseront l’ensemble des méthodes de détermination de la qualité des eaux.

En deuxième année de Master,  ils pourront opter pour un parcours recherche ou un parcours ingénierie, selon leurs dispositions et leurs choix professionnels.

Ce diplôme forme aux métiers d’ingénieur et de chercheur dans le domaine des énergies conventionnelles et renouvelables. Les apprenants pourront ju stifier d’une expertise dans l’optimisation des systèmes de production/raffmage du pétrole, dans la conception et la mise en œuvre de systèmes de production photovoltaïque, hydroélectrique , éolienne. Ils maîtri­ seront les procédés de production de carburant et de combustible à base de biomasse, et les protocoles de tests des carburants dans les moteurs. Ils seront capables de concevoir des systèmes thermiques solaires et d’optimiser les utilisations de l’énergie solaire dans les procédés agroalimentaires, bioclimatiques …

En deuxième année de Master, les lauréats pourront opter pour un parcours recherche ou un parcours ingénierie, selon

leurs dispositions et leurs choix professionnels