Offre de projet de maîtrise et doctorat en génie minéral – environnement et gestion des rejets miniers

Dossier à déposer à l’IGEDD

L’industrie minière est l’un des secteurs d’activités les plus importants au Québec. Cependant, l’exploitation des ressources minérales génère d’importantes quantités de rejets liquides et solides qui peuvent avoir des impacts non négligeables sur l’environnement. La gestion durable des rejets de concentrateur est un défi environnemental majeur pour l’industrie minière en raison des risques d’instabilité géotechnique et/ou géochimique. Cette problématique est amenée à s’intensifier en raison de l’exploitation récente de gisements aurifères dans lequel l’or est associé à des minéraux sulfureux porteurs d’arsenic. L’exploitation de ce type de gisements peut engendrer la génération de drainages miniers (DM) contaminés en As. Afin d’améliorer la stabilité géochimique et géotechnique des parcs à résidus, de nombreuses minières s’intéressent à l’intégration de nouvelles pratiques visant à réduire les teneurs en sulfures (e.g. désulfuration) et/ou en eau (e.g. densification). La désulfuration se fait principalement par flottation non-sélective des minéraux sulfureux présents dans les rejets et permet de générer un rejet non générateur de DM acide. Cependant, des études récentes montrent que les résidus désulfurés peuvent générer un drainage neutre contaminé (DNC). La densification, réalisée à l’aide d’épaississeurs ou de filtres, permet d’obtenir des rejets ayant une densité de pulpe supérieure à 85%, ce qui réduit les risques de liquéfaction mais impacte de manière négative la qualité des eaux de pores, ce qui risque d’augmenter le potentiel de lixiviation des éléments problématiques encore présents. Des travaux complémentaires sont donc requis afin de mieux comprendre la réactivité de ces rejets désulfurés et densifiés et de développer des technologies permettant de réduire la mobilité des potentiels contaminants présents (e.g. As) à court et long terme.

Pour plus d’informations cliquer sur les liens suivants:

Master

Doctorat

Laisser un commentaire